Ce site web utilise des cookies

Nous utilisons des cookies fonctionnels et analytiques pour améliorer notre site Web. De plus, des tiers placent des cookies de suivi pour afficher des publicités personnalisées sur les réseaux sociaux. En cliquant sur Accepter, vous consentez au placement de ces cookies.
middle_banner.jpg

Il peut être tentant de préférer investir dans des entreprises ou des régions que l’on pense connaître, même s'il faut pour cela renoncer à des performances potentielles. Or les stratégies moins diversifiées sont souvent plus risquées, notamment en termes de perte maximale potentielle.

Par exemple, si votre portefeuille se composait exclusivement d'actions de la zone euro, ses performances auraient été nettement inférieures à celles d'un portefeuille diversifié. Le fait d'inclure d'autres régions et classes d'actifs aurait permis d'obtenir non seulement de meilleures performances, mais aussi des résultats moins irréguliers.

Êtes-vous prêt à prendre
ce risque ?

Élargir ses horizons

Nous pensons que la meilleure façon de réaliser vos objectifs financiers consiste à investir sur les marchés boursiers dans une perspective à long terme. En effet, le mécanisme de capitalisation est tel que la valeur de votre portefeuille augmente à mesure que les gains s'accumulent au fil du temps. Pour bénéficier de ce mécanisme, il est important de rester investi durant les périodes de forte comme de faible performance des marchés.

Rester patient et investi dans les bons comme dans les mauvais moments n'est réaliste que si le niveau de risque de votre portefeuille vous convient. Notre approche diversifiée nous permet de construire des portefeuilles offrant les meilleures chances de réaliser leurs objectifs de performance à long terme tout en présentant un niveau de risque approprié. Cette démarche implique d'investir dans différentes classes d'actifs du monde entier et d'ajuster la composition du portefeuille au gré de l'évolution de l'environnement.

Construction de portefeuilles diversifiés : notre approche

Élargir ses horizons

gradient.svg
wave_white_wide.svg

La diversification à l'échelle mondiale a toujours constitué un moyen efficace de réduire la volatilité des portefeuilles. Depuis la fin des années 1980, les actions de la zone euro ont enregistré des performances moyennes annualisées d'environ 7,5%, un chiffre similaire à celui d'un portefeuille d'actions diversifié à l'échelle mondiale. En revanche, les investisseurs disposant d'un portefeuille diversifié ont mieux tiré leur épingle du jeu, avec une volatilité annualisée de 14,8% contre 17,5% pour les actions de la zone euro. Ainsi, un portefeuille concentré en actions de la zone euro était 20% plus susceptible de subir une baisse sur un horizon de 12 mois.

La corrélation entre les marchés étrangers et les performances nationales est généralement moins marquée. Par exemple, lorsque les États-Unis traversent une période de ralentissement économique, les conséquences pour la Chine ne sont pas nécessairement trop graves. Par conséquent, investir dans des actions chinoises peut contribuer à soutenir la valeur de son portefeuille en cas de récession aux États-Unis. Ces derniers temps, la pandémie de coronavirus nous a montré à quel point l'économie mondiale pouvait évoluer à des rythmes différents et les marchés financiers se comporter d'une manière que nous n'aurions jamais cru possible. Par ailleurs, nous pensons que le monde devient de plus en plus multipolaire, ce qui renforce la nécessité d'une diversification mondiale.

Un parcours moins mouvementé

Les actions de la zone euro n'ont que légèrement sous-performé le marché mondial ces 20 dernières années, mais leurs parcours a été plus mouvementé

Indices de rendement total (31 décembre 1987 = 100)
Source : Bloomberg
Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des résultats futurs

La diversification internationale présente de nombreux avantages

Élargir ses horizons

Certains investisseurs pensent qu'ils peuvent diversifier leur portefeuille en investissant dans des entreprises mondiales sur leur marché national. Or ce n'est pas le cas dans la mesure où chaque région présente un assortiment de secteurs et d'entreprises qui lui est propre. Les marchés nationaux souffrent souvent d'une forte concentration sectorielle. Plus de la moitié de la valeur de marché du FTSE 100 britannique provient de seulement trois secteurs : valeurs financières, biens de consommation et matériaux.

Le meilleur moyen de s'exposer à l'économie mondiale est d'investir à l'échelle mondiale. Négliger ces occasions d'investissement potentiellement attrayantes simplement parce qu'elles ne se présentent pas dans votre région reste dès lors un argument sans fondement rationnel. Les tendances à long terme, comme le vieillissement de la population, ainsi que la demande croissante en faveur d'une énergie propre et de moyens de production alimentaire plus efficaces, suscitent des changements dans l'économie mondiale et dans la réussite relative des différents marchés. Il est toutefois difficile d'identifier toutes ces tendances à l'avance, d'où l'intérêt d'intégrer dans son portefeuille des actifs provenant de multiples régions.

Quel est l'impact de la mondialisation ?

Élargir ses horizons

Penser au-delà des frontières

La valeur du marché boursier mondial n'est pas uniformément répartie

Source: Quintet, novembre 2020.

map.png

En finance, ce terme désigne la tendance à investir la majeure partie de son portefeuille dans des actions cotées sur le marché boursier de son propre pays (ou dans d'autres actifs nationaux) tout en négligeant les avantages que présente la diversification sur les marchés mondiaux. Autrefois, il était difficile d'investir dans des actifs étrangers du fait des restrictions légales et des coûts de transaction supplémentaires qui en découlaient. Aujourd'hui, il est facile d'investir dans le monde entier. Seule la peur de l'inconnu dissuade l'investisseur d'élargir ses horizons.

Si vos investissements sont dictés par une préférence nationale, votre portefeuille risque d'être fortement concentré dans une seule région. Les actions de la zone euro, par exemple, ne représentent que 9% du marché actions mondial. Certains événements politiques locaux comme le Brexit nous rappellent également à quel point il peut être dangereux d'investir dans un seul marché.

Qu'est-ce que la préférence
nationale ?

Élargir ses horizons

Faire défiler vers le bas

Les hauts et les bas de l'investissement

Les performances boursières ont varié de façon spectaculaire en 2020

Performances totales des marchés actions régionaux en 2020 (en devises locales).
Source : Bloomberg, MSCI (au 11/11/2020)
Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des résultats futurs

Les turbulences boursières suscitées par la pandémie de coronavirus nous rappellent combien il est important de construire des portefeuilles diversifiés à l'échelle mondiale

Vous préférez investir sur le marché boursier de votre propre pays ? Sachez que vous n'êtes pas seul. De nombreux investisseurs se sentent rassurés à l'idée d'acquérir des actions d'entreprises qu'ils connaissent. Ce comportement est si courant qu'il porte même un nom : la préférence nationale. Or cette démarche se fait au prix de risques accrus et d'occasions manquées. L'année écoulée nous a montré à quel point les performances des investissements pouvaient varier d'une région à l'autre. Le meilleur moyen de faire fructifier ses placements à long terme est de construire un portefeuille diversifié composé de différents actifs provenant du monde entier.

circle.png
circle2.png

Une approche mondiale est-elle payante ?

Élargir
ses horizons

Les turbulences boursières suscitées par la pandémie de coronavirus nous rappellent combien il est important de construire des portefeuilles diversifiés à l'échelle mondiale

Vous préférez investir sur le marché boursier de votre propre pays ? Sachez que vous n'êtes pas seul. De nombreux investisseurs se sentent rassurés à l'idée d'acquérir des actions d'entreprises qu'ils connaissent. Ce comportement est si courant qu'il porte même un nom : la préférence nationale. Or cette démarche se fait au prix de risques accrus et d'occasions manquées. L'année écoulée nous a montré à quel point les performances des investissements pouvaient varier d'une région à l'autre. Le meilleur moyen de faire fructifier ses placements à long terme est de construire un portefeuille diversifié composé de différents actifs provenant du monde entier.

circle2.png
circle.png

Une approche mondiale est-elle payante ?

Élargir
ses horizons

Les hauts et les bas de l'investissement

Les performances boursières ont varié de façon spectaculaire en 2020

Performances totales des marchés actions régionaux en 2020 (en devises locales).
Source : Bloomberg, MSCI (au 11/11/2020)
Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des résultats futurs

En finance, ce terme désigne la tendance à investir la majeure partie de son portefeuille dans des actions cotées sur le marché boursier de son propre pays (ou dans d'autres actifs nationaux) tout en négligeant les avantages que présente la diversification sur les marchés mondiaux. Autrefois, il était difficile d'investir dans des actifs étrangers du fait des restrictions légales et des coûts de transaction supplémentaires qui en découlaient. Aujourd'hui, il est facile d'investir dans le monde entier. Seule la peur de l'inconnu dissuade l'investisseur d'élargir ses horizons.

Si vos investissements sont dictés par une préférence nationale, votre portefeuille risque d'être fortement concentré dans une seule région. Les actions de la zone euro, par exemple, ne représentent que 9% du marché actions mondial. Certains événements politiques locaux comme le Brexit nous rappellent également à quel point il peut être dangereux d'investir dans un seul marché.

Qu'est-ce que la préférence
nationale ?

Élargir ses horizons

Penser au-delà des frontières

La valeur du marché boursier mondial n'est pas uniformément répartie

Source: Quintet, novembre 2020.

info_5.jpg

Certains investisseurs pensent qu'ils peuvent diversifier leur portefeuille en investissant dans des entreprises mondiales sur leur marché national. Or ce n'est pas le cas dans la mesure où chaque région présente un assortiment de secteurs et d'entreprises qui lui est propre. Les marchés nationaux souffrent souvent d'une forte concentration sectorielle. Plus de la moitié de la valeur de marché du FTSE 100 britannique provient de seulement trois secteurs : valeurs financières, biens de consommation et matériaux.

Le meilleur moyen de s'exposer à l'économie mondiale est d'investir à l'échelle mondiale. Négliger ces occasions d'investissement potentiellement attrayantes simplement parce qu'elles ne se présentent pas dans votre région reste dès lors un argument sans fondement rationnel. Les tendances à long terme, comme le vieillissement de la population, ainsi que la demande croissante en faveur d'une énergie propre et de moyens de production alimentaire plus efficaces, suscitent des changements dans l'économie mondiale et dans la réussite relative des différents marchés. Il est toutefois difficile d'identifier toutes ces tendances à l'avance, d'où l'intérêt d'intégrer dans son portefeuille des actifs provenant de multiples régions.

Quel est l'impact de la mondialisation ?

Élargir ses horizons

La diversification internationale présente de nombreux avantages

Élargir ses horizons

Un parcours moins mouvementé

Les actions de la zone euro n'ont que légèrement sous-performé le marché mondial ces 20 dernières années, mais leurs parcours a été plus mouvementé

Indices de rendement total (31 décembre 1987 = 100)
Source : Bloomberg
Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des résultats futurs

middle_banner.jpg

La diversification à l'échelle mondiale a toujours constitué un moyen efficace de réduire la volatilité des portefeuilles. Depuis la fin des années 1980, les actions de la zone euro ont enregistré des performances moyennes annualisées d'environ 7,5%, un chiffre similaire à celui d'un portefeuille d'actions diversifié à l'échelle mondiale. En revanche, les investisseurs disposant d'un portefeuille diversifié ont mieux tiré leur épingle du jeu, avec une volatilité annualisée de 14,8% contre 17,5% pour les actions de la zone euro. Ainsi, un portefeuille concentré en actions de la zone euro était 20% plus susceptible de subir une baisse sur un horizon de 12 mois.

La corrélation entre les marchés étrangers et les performances nationales est généralement moins marquée. Par exemple, lorsque les États-Unis traversent une période de ralentissement économique, les conséquences pour la Chine ne sont pas nécessairement trop graves. Par conséquent, investir dans des actions chinoises peut contribuer à soutenir la valeur de son portefeuille en cas de récession aux États-Unis. Ces derniers temps, la pandémie de coronavirus nous a montré à quel point l'économie mondiale pouvait évoluer à des rythmes différents et les marchés financiers se comporter d'une manière que nous n'aurions jamais cru possible. Par ailleurs, nous pensons que le monde devient de plus en plus multipolaire, ce qui renforce la nécessité d'une diversification mondiale.

Nous pensons que la meilleure façon de réaliser vos objectifs financiers consiste à investir sur les marchés boursiers dans une perspective à long terme. En effet, le mécanisme de capitalisation est tel que la valeur de votre portefeuille augmente à mesure que les gains s'accumulent au fil du temps. Pour bénéficier de ce mécanisme, il est important de rester investi durant les périodes de forte comme de faible performance des marchés.

Rester patient et investi dans les bons comme dans les mauvais moments n'est réaliste que si le niveau de risque de votre portefeuille vous convient. Notre approche diversifiée nous permet de construire des portefeuilles offrant les meilleures chances de réaliser leurs objectifs de performance à long terme tout en présentant un niveau de risque approprié. Cette démarche implique d'investir dans différentes classes d'actifs du monde entier et d'ajuster la composition du portefeuille au gré de l'évolution de l'environnement.

Construction de portefeuilles diversifiés : notre approche

Élargir ses horizons

Il peut être tentant de préférer investir dans des entreprises ou des régions que l’on pense connaître, même s'il faut pour cela renoncer à des performances potentielles. Or les stratégies moins diversifiées sont souvent plus risquées, notamment en termes de perte maximale potentielle.

Par exemple, si votre portefeuille se composait exclusivement d'actions de la zone euro, ses performances auraient été nettement inférieures à celles d'un portefeuille diversifié. Le fait d'inclure d'autres régions et classes d'actifs aurait permis d'obtenir non seulement de meilleures performances, mais aussi des résultats moins irréguliers.

Êtes-vous prêt à prendre
ce risque ?

Élargir ses horizons

Une autre vision du monde

Le Chief Investment Office de Quintet Private Bank, partage son point de vue sur l’économie, les marchés financiers ainsi que les investissements, dans notre édition Counterpoint mensuelle.
Plein écran